« Le cordonnier est toujours le plus mal chaussé »

legs-crossed-hot-dog-socks_4460x4460
À défaut de bonnes chaussures, mise tout sur les chaussettes. Proverbe personnel.

Tu connais la phrase « le cordonnier est toujours le plus mal chaussé » ? Je parie que oui. Et bien figure-toi que ce petit proverbe me colle à la peau. Pourtant, crois-moi, je ne peux rien pour tes chaussures.

On ne se connait pas depuis longtemps, mais avec ce que tu as (peut-être) déjà lu ici, tu as quand même glané quelques informations sur moi. Une en particulier en fait : l’amour et moi ça fait douze. Pas parce que je n’aime pas ça. Plutôt parce que ça me fait peur.

Dans la « vraie vie » je ne le cache pas vraiment mais je ne m’étends pas sur le sujet non plus. Disons que mes amis les plus proches savent que j’ai tendance à filer comme le vent lorsqu’une personne du sexe opposé montre les prémices d’un intérêt amoureux.  Et bien figure-toi que ça ne les empêche pas de me demander conseil. Des conseils concernant leurs histoires de cœur. À moi.

J’avoue que c’est un des grands mystères de ma vie. À chaque fois que ça arrive (et c’est assez régulier), j’ai comme un moment de doute. Je regarde l’ami(e) en question. J’attends un peu. Histoire d’être sûre que ce n’est pas une blague. Et non. Alors j’écoute et je donne mon avis. Mais, honnêtement, ça me met toujours un peu mal à l’aise. Parce que je ne me sens pas légitime.

Parfois j’ai l’impression que tout ce que je dis devrait être précédé d’un message préventif, comme pour les films d’horreur. Sauf que ça ne dirait pas « Attention, certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes », mais plutôt « Attention, cette personne ne sait absolument pas de quoi elle parle ».

Est-ce qu’il est possible que je sois archi nulle pour gérer ma propre vie sentimentale mais de bons conseils pour celle des autres ? D’après mes ami(e)s, la réponse est oui. Parce qu’un jour, quand même, il a fallu que je leur dise. « Euh les gars, vous êtes sûrs que je suis la bonne personne pour répondre à ce genre de questions ? ». Encore oui.

Ce qui revient souvent c’est qu’ils se sentent écouter pour de vrai quand ils me parlent. Et que les questions que je leur pose pour mieux comprendre ce qui les tracasse n’éclaircissent pas la situation seulement pour moi, mais aussi pour eux. Une fois, un ami m’a dit « Je sais que tu ne me jugeras jamais mais ça ne t’empêche pas de rester objective. Si tu estimes que c’est moi qui me suis mal comporté tu me le diras. »

Promis, je ne raconte pas ça pour me faire mousser (avec ce que j’ai écris avant, c’est peine perdue). C’est juste que je trouve ça assez fou. Ils savent que ma vie sentimentale est proche du néant mais ça ne leur parait pas aberrant de me solliciter sur le sujet. Comme s’ils ne voyaient pas la contradiction flagrante que ça représente. Ma copine Marie, elle, j’ai senti qu’elle comprenait mon trouble. Quand je lui ai posé la question, elle a réfléchi un peu et puis finalement elle a dit : « Je vois ce que tu veux dire mais j’ai toujours trouvé que tu donnais de bons conseils. Peut-être que t’es pas une pro de l’amour mais que tu connais bien les gens. »

T’as remarqué comme cette fille a le don de me faire cogiter ? Parce que je peux te dire que j’ai looooonguement repensé à cette petite phrase a priori anodine. Marie c’est un peu mon maître Yoda. Sauf qu’elle n’est pas verte.

Elle a raison, le genre humain m’intéresse et j’ai toujours eu un rapport un peu particulier à l’autre. Je me fie beaucoup à mon instinct. En général, je sais à peu près à qui j’ai affaire assez vite. Attention, c’est à nuancer, bien sûr. Je ne considère pas mes premières impressions comme des certitudes, je prend le temps de connaître les gens. C’est juste comme une petite indication. Une suggestion. Mais il faut avouer que ça se vérifie assez souvent.

Je sais depuis longtemps déjà que je suis quelqu’un de très empathique. Probablement trop. J’ai souvent l’impression de tout ressentir trop fort. Plus que ma part. En gros, il ne m’est pas difficile de connaître l’état d’esprit, l’humeur ou les sentiments de la personne face à moi. J’ai du mal à l’expliquer parce que pour moi ça a toujours été comme ça. Est-ce que t’as déjà ressenti ce truc dans l’atmosphère, cette tension, quand deux personnes en colère l’une contre l’autre sont dans la même pièce ? Bah ça ressemble à ça. Les gens dégagent des émotions, c’est comme si c’était dans l’air. Et je les sens presque comme je peux sentir les miennes.

J’espère que t’es pas en train de te dire que je suis complètement givrée en plus de tout le reste. En tout cas, moi, j’ai fini par me dire que je m’en sors mieux avec les sentiments des autres qu’avec les miens. Je suis le cordonnier mal chaussé.

Peut-être que c’est à cause de cette empathie justement. La plupart du temps je l’aime bien pourtant. C’est un peu mon super pouvoir. Elle me permet de savoir des choses, d’être présente quand ceux qui me sont chers en ont besoin. Mais il est possible qu’elle m’embrouille parfois. Il m’arrive de prendre de plein fouet les ressentis des autres. Ce ne sont pas les miens et pourtant je les prends à cœur, surtout si ça concerne des personnes que j’aime. C’est problématique parce que je dois déjà gérer mes propres émotions. Le risque, c’est de ne plus avoir assez de place pour elles ou même de ne plus savoir faire la différence entre ce qui est à moi et ce qui est aux autres.

Maintenant que je t’ai écris tout ça, j’en viens à me demander si on ne vient pas, tous les deux, de plonger tête la première dans le fond du problème. Alors ce serait ça ? Je dois apprendre à canaliser cette empathie ? Ok. Du coup, j’imagine qu’il ne me reste plus qu’à m’y mettre. Enfin, dès que j’aurai trouvé comment on fait ça.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s